MARINE CLASS

You can modify the pages (below) from the menu:Editor of pages

 

 

Tout d’abord il y avait ce bâtiment que je croisais souvent, cette fascination que j’avais à chaque nouvelle rencontre. Et puis le début des travaux, l’inquiétude de ne plus le retrouver.

De là l’idée de le réhabiliter à ma façon, de lui accoler ma vision .

En le regardant, ce « château fort» industriel véritable terrain de jeu pour mon imagination appelait à moi de nombreuses images fantastiques. Je voulais y voir une sorte de temple profane.

Pour pouvoir me l’approprier il devait être à mon échelle, miniaturisé et simplifié.

Ensuite il m’a fallu l’alléger de son lourd passé pour que seule sa forme puisse l’évoquer, mais sans le rendre anonyme pour autant.

L’idée d’en faire une « carcasse » translucide s’est rapidement imposée à moi, un fantôme de ce qu’il était.

Il n’était pas question de l’appauvrir, mais plutôt de le remplir d’une image à peine devinée que j’osais y projeter. Je l’animais avec un jardin luxuriant et coloré que seule la nature pouvait réveiller.

Mon rêve était alors apaisé, et le Moulin pouvait continuer sa vie de château.

 

Avril 2008